A PROPOS

                                      SURYA PRODUCTIONS  présente:
     

Encore aujourd'hui, Il existe un mage qui officie du côté où commence et se termine le monde des hommes. Nul ne le connaît vraiment, mais ce qui est sûr ... il est foncièrement accueillant envers le visiteur qui se présente à lui car pour subvenir à ses besoins il avait eu idée de commercer avec des esprits créateurs de productions d'exception. Ces entités lui proposaient ni plus ni moins de vendre des draps enluminés de mille beautés et merveilles. Mais comme tout à un prix, il devait en retour exprimer quelques vertus et radiances bénéfiques pour les sustenter. Telle est la loi des échanges entre le monde d'en haut et le monde d'en bas et peut-être un aperçu de la genèse du commerce.

                                                            ( Ian McKellen jouant le rôle de Gandalf dans le Seigneur des Anneaux )

Un homme vint jusqu’à lui intrigué par le nombre de personnes qui lui en disait beaucoup de bien.
Le Mage : « Que désires-tu ô Visiteur ?
Le Visiteur : « On m’a dit beaucoup de bien de toi ô Mage ! On prétend que tu proposes une multitude de Draps et Merveilles à celui qui veut embellir sa couche et donc ainsi son intérieur. »
Le Mage : « Oui, certes ! Mais qu’entends-tu par couche et par intérieur ? »
Le Visiteur : « Ma foi, cela me paraît évident ! La couche n’est-elle pas l’endroit, le lit où l’on dort et l’intérieur la demeure, le lieu où l’on vit. »
Le Mage : « Pardonne-moi ô visiteur j’ai cru que par couche tu entendais l’épaisseur d’apparences trompeuses dont se recouvrent la plupart des hommes quant à l’intérieur je pensais à toutes les richesses cachées dont recèlent le coeur et l’esprit humain.
Le visiteur : « Ah ! C’est que ô Mage tu cherches à me mettre à l’épreuve ! Est-tu donc aussi philosophe ? Parbleu ! Après tout je ne viens acheter que quelques parures de lit qui sortent de l’ordinaire. »
Le Mage : « Laisse aller ô Visiteur, je cherchais juste à t’entretenir de vérités passées, présentes et futures. Fais-donc ton marché comme il se doit, quant à moi je veille... sur tous ces Draps et Merveilles.»
 
 ALDEBARAN